L’image au cœur du métier.
A l’heure où l’identité visuelle est une nécessité pour communiquer, une exigence de précision, ou encore un besoin de reconnaissance, il est tellement évident qu’une photographie multiplie toutes les possibilités.
Utiliser la photographie comme langage marketing est aujourd’hui un choix évident pour une communication ciblée et sans limite. 

 

Pourquoi du sur mesure
« Parce que j’ai des projets, parce que j’ai une ambition, et parce que les moyens sont ce que je me donne aujourd’hui. »

Mathieu, 26 ans blogueur

« L’art se révèle à travers une photographie que lorsque son essence touche l’esprit qui le perçoit »

CharlyHO, mars 2016

 

Éditions Limitées est une série de photographies rigoureusement sélectionnées pour les passionnées d’art.
Chaque photographie trouvera naturellement sa place, ajoutant ainsi indéniablement une plus-value immédiate, que ce soit sur un mur d’un bel appartement haussmannien, celui d’un restaurant conjuguant photographie et gastronomie ou encore celui d’un cabinet professionnel qu’on souhaite souligner une identité visuelle.
Chaque photographie est numérotée, tirée à 18 exemplaires à travers le monde, et identifiée par un certificat d’authenticité ArtTrust.
Chaque tirage est réalisé de façon artisanale par une équipe d’imprimeurs passionnés à Nantes.

« Les prix sont uniquement sur demande, en fonction des dimensions et des finitions choisies. »

Certains événements comptent plus que d’autres. Ces événements qu’on organise où chaque détail compte, où chaque instant devient à ce moment-là des instants si précieux et si forts qu’on se dit qu’il faut absolument les figer sur papier.
Que ce soit un mariage, un voyage, ou un événement professionnel, leurs seuls points communs sont leurs moments forts, leur histoire à partager et à conserver.

« C’est parce qu’on exerce un métier qu’on aime et qu’on a consacré une vie à l’exercer.
C’est parce qu’on exerce un métier avec fierté qu’on souhaite le raconter, le montrer et partager les valeurs qu’on a cultivé avec l’expérience.
C’est parce qu’on a tant de choses à raconter, que ce soit à nos clients ou à nos proches qu’on a besoin d’être vu, d’être compris. »

Claude, restaurateur depuis 25 ans, Lyon

 

« Je voulais raconter mon histoire, ou plutôt notre histoire, celle de ma famille au quotidien, entre les enfants qui jouent, mon mari qui me regarde, ou mes parents au coin de la cheminée. Je voulais garder ces moments de vie, ces moments de joie, pour moi, mais aussi pour mes enfants plus tard. Bien sûre que j’aurais pu prendre moi-même les photos avec mon smartphone, mais je voulais un regard d’auteur, je voulais un professionnel tout simplement. »

Julia, 43 ans, Paris

« On adore l’image, on veut se voir à travers un autre regard, on veut se découvrir à travers l’objectif. On veut se montrer, garder, donner une partie de soi, un instant de sa vie, une histoire qui nous appartient. On veut surtout être différent, et le fait de vouloir être différent c’est aussi quelque part être soi-même » 

 

Lorsque je déclenche, je recherche toujours une beauté soupçonnée au-delà des apparences, je me concentre sur les lignes de caractère qui s’exprimeront naturellement à travers mes clichés. Beaucoup me disent : je ne suis pas photogénique.
Mais pour moi, tout est une question de point de vue.

 

Le portrait est avant tout une histoire personnelle.

C’est un moment de complicité où l’on se consacre uniquement à soi et à son image.

C’est souvent un mélange subtil entre la pudeur et l’envie de se livrer un peu.

Exercice difficile que de vouloir retranscrire les traits d’un caractère à travers une photographie.

Au-delà des apparences parfois trompeuses, mon regard recherche toujours ce qu’il y a de meilleur à travers un visage, il fixe définitivement l’authentique.

Saisir l’insaisissable, c’est de cette manière-là que je vois les portraits.

« J’avais besoin de recréer une ambiance dans mon établissement.
J’avoue que la décoration commençait à dater un peu. Face à la concurrence toujours difficile, il est évident que je dois aussi me démarquer par l’ambiance. J’ai décidé de collaborer avec CharlyHO pour mettre en valeur dans un premier temps mes plats, ensuite mon équipe en plein travail. L’effet fut immédiat. L’ambiance grâce aux photos tableaux accrochés aux murs a conquis nos clients ».
Pierre, 54 ans Restaurateur à Paris

 

La photographie culinaire, un dosage subtil entre matière et lumière.
Tout semble si simple…et pourtant, la plus grande difficulté réside dans cette « recette de personnification » et de préparation des matières premières. Chaque plat a été rigoureusement élaboré par un chef, c’est à moi de rendre un hommage à son travail.

Lorsqu’on parle d’architecture d’intérieure, je pense spontanément à l’ambiance d’une pièce, d’un appartement ou d’une maison. Je vois un style, des lignes de caractères, une personnalité propre à chaque intérieur. Je vois certains détails, et l’humeur d’une pièce en fonction du jour. Je vois sa lumière qui flatte son caractère, sa décoration comme une femme qui se maquille au petit matin.

C’est de cette manière-là que je ressens une photographie d’intérieur.

C’est comme ça que je résume en une photo mon point de vue.

JE ME RENSEIGNE