UNE AUTRE VISION

Deux ans de réflexions, des milliers d’heures d’insomnies, des moments de solitudes, quelques verres de Whisky, des souvenirs d’amour pour l’art, le manque pour l’image, la colère qui brûle au rythme des essais échoués et l’espoir de toucher du doigt cet idée insolente que rien ne sera plus pareil, que quelque part, la photographie et la peinture cohabiteront encore, mais différemment, avec quelques pixels. Voilà comment est née cette série étrange qui provoque la majorité des photographes qui ne jurent que par la technicité, et qui divise les artistes contemporains.

Lorsque j’ai réfléchi sérieusement à la Photographie, j’ai fait le choix d’être autodidacte ; non pas par faute de moyens, mais par désire d’être vierge de toutes influences. Alors, j’ai évité toutes formations, j’ai fui les expositions, j’ai caché les revus pour pouvoir les parcourir plus tard.